ACI(agence congolaise d’information): Signature du protocole d’accord avec deux grandes écoles privées

La salle de réunions du Ministère de la communication et des relations avec le parlement, à Brazzaville, a servi de cadre à la signature d’un protocole d’accord entre l’A.c.i (Agence congolaise d’information), l’E.a.d (Ecole africaine de développement) et l’Idhem (Institut de développement de l’homme, de l’entreprise et de management), lundi 30 décembre 2013. La cérémonie s’est déroulée sous le patronage d’Auguste Kinzonzi Kitoumou, directeur de cabinet du ministre de la communication et des relations avec le parlement, en présence des élèves, des cadres et agents des établissements concernés et des agents de l’A.c.i.
Les accords ont été signés, d’une part par Willy Mbossa, directeur général de l’A.c.i, et, d’autre part, Jean-Didier Mavoungou, de l’Idhem, et Bernadin Ngoulou Madzou, de l’E.a.d. Ils ont pour but d’assurer la formation des agents de l’A.c.i à titre gracieux et pour l’A.c.i, de recevoir les étudiants des deux établissements, pour des stages bénévoles. Les deux écoles supérieures privées s’engagent à former, chacune, tous les deux ans, au B.t.s (Brevet de technicien supérieur) ou autres diplômes, deux agents de l’A.c.i sélectionnés par sa direction générale. En retour, les deux instituts enverront, respectivement, chaque année, six étudiants finalistes en stage à l’A.c.i, dans différents domaines, selon les besoins, pour une durée de trois mois, dans le but de les préparer à la soutenance de leurs rapports de stage ou à la rédaction de leurs monographies.
La durée de ce stage peut être rallongée selon les besoins de l’intéressé, à la seule condition que celui-ci en tire profit pour la rédaction de son rapport de stage.
De leur côté, l’E.a.d et l’Idhem sélectionneront les étudiants stagiaires, en tenant compte de leurs compétences et ces derniers seront orientés en fonction des opportunités offertes par l’A.c.i. Il ressort aussi de cet accord que l’encadrement et le suivi des étudiants en lieu de stage ainsi que celui des agents de l’A.c.i en formation, se feront conjointement par les directions de ces trois structures.( source : semaine africaine)