LA ROSE-CROIX RECOMMANDE DE FAIRE PREUVE DE TOLERANCE DANS TOUS LES DOMAINES

LA ROSE-CROIX RECOMMANDE DE FAIRE PREUVE DE TOLERANCE DANS TOUS LES DOMAINES

BRAZZAVILLES, 06 FEV (ACI) – Le grand Maître de l’Ancien et Mystique Ordre de la Rose-Croix (AMORC), M. Serge Toussaint a recommandé, le 6 février à Brazzaville, de faire, plus que jamais, preuve de tolérance dans tous les domaines, politique, religieux et moral.

Cette recommandation a été faite lors d’un point de presse du grand Maître de la juridiction francophone de l’AMORC au cours duquel il a donné des explications sur la Rose-Croix.

Le Grand Maître a, à cet effet, demandé d’arrêter de penser que seuls quelques individus détiennent la vérité. « Il y a du bon et du bien à prendre chez tout le monde, donc il faut absolument s’ouvrir à la tolérance c’est-à-dire respecter les idées des autres mêmes si elles diffèrent des nôtres, dès lors que ces idées ne portent pas atteinte à la dignité et à l’intégrité de l’Etre humain », a-t- il mentionné.

L’AMORC est défini comme un mouvement philosophique, initiatique et traditionnel mondial ouvert aux hommes comme aux femmes sans distinction de race, de classe social et de religion.

Serge Toussaint a précisé, afin de dissiper tout malentendu, que l’AMORC n’est pas une religion. Ce qui explique qu’il compte des personnes de toute confession religieuse parmi lesquelles des juifs, des chrétiens, des bouddhistes, des musulmans, des animistes ou autres.
Il a fait savoir, qu’en cela, l’AMORC ne se rattache pas un prophète ou un messie tel que Moise, Jésus, Bouda ou Mahomet. De même son enseignement ne repose pas sur un livre sacré comparable à la bible ou au coran, il est dépourvu de tout dogme que ce soit sur le plan doctrinal ou moral.

Le symbole de l’AMORC est, certes, une rose croix ce qui peut laisser supposer qu’il est lié au christianisme, le Grand Maître a dit, qu’il n’en est rien.

Pour les Rosicruciens, la croix représente le corps physique de l’homme, quant à la rose placée au centre, elle symbolise son âme. Cela revient à dire que la rose croix dans son ensemble représente la dualité de tout être humain, ce qui fait d’elle un symbole non pas religieux mais traditionnel et universel.

L’AMORC est respectueux de toutes les religions au point que ses membres restent entièrement libres de pratiquer celle de leur choix.

A propos de religion, M. Serge Toussaint a levé une équivoque, « on a tendance à penser que toute personne qui croit en Dieu appartient nécessairement à une religion, pourtant on peut très bien avoir la foi sans suivre un crédo religieux ».

Quant à Dieu lui-même, le Grand Maître de l’AMORC a indiqué qu’on peut avoir une conception différente de celle qui est prôné par les religions.

« C’est ainsi que les rosicruciens ne le voient pas comme un sur homme siégeant quelque part dans le ciel et décidant seul sur notre destiné ».

Pour eux Dieu s’apparente plutôt à l’intelligence absolue qui est à l’origine de toute la création et dont l’essence imprègne et anime tous ceux qui existent. En tant que tel il est impossible de le comprendre ou de le connaître. En revanche, a-t- il poursuivi, on peut étudier les lois par lesquelles il se manifeste dans l’univers, dans la nature et dans l’ordre lui-même.

Il a fait noter que cette conception de Dieu n’est ni dogmatique, ni partisane et qu’elle est plus scientifique que religieuse. « Le mysticisme et la science ne sont d’ailleurs nullement incompatibles. On peut même dire qu’il s’agit de devoir complémentaire de connaissance, les mystiques s’intéressant plutôt au pourquoi des choses et les scientifiques au comment ».

Si l’AMORC n’est pas une religion, il n’est pas non plus une secte au sens péjoratif et négatif de ce terme. Dans l’AMORC on demande au contraire de privilégier la famille et de participer pleinement à la vie de la société.

Trois objectifs animent une personne à intégrer l’AMORC, à savoir mieux, se connaître, mieux se comprendre et essayer de mieux maîtriser la vie.

Le message du grand maître aux membres du Congo est de continuer à bien étudier l’enseignement qui leur ait transmis, à le mettre en pratique pour leur propre bien mais aussi et surtout pour le bien des êtres avec lesquels ils vivent au quotidien et même pour le bien de leur pays parce que l’ordre de la rose croix est un mouvement spiritualiste mais humaniste.

« Nous essayons de devenir meilleur nous-mêmes dans notre comportement pour rendre le monde meilleur », a-t- il dit.

L’AMORC a pour but de perpétuer les enseignements philosophiques à travers les siècles. Ces enseignements se rapportent aux mystères de l’univers, de la nature et de l’homme. Sa tradition remonte aux Ecoles de mystères de l’ancienne Egypte, durant la XVIIIème dynastie, vers 1500 avant l’ère chrétienne. Il compte environ 250000 membres dans le monde, 25000 membres dans la juridiction française dont près de 1000 membres au Congo. (ACI)