STATION SPATIALE INTERNATIONALE

la Station Spatiale Internationale (ou ISS pour International Space Station), totalisant actuellement un peu plus de 277 tonnes orbitant à environ 325 km d’altitude à la vitesse de 28 000 km/h, l’ISS est la plus grande structure jamais assemblée dans l’espace. Occupée en permanence par au moins 3 astronautes, elle regroupe les États-Unis, le Canada, plusieurs pays européens (sous l’égide de l’ESA), le Japon, la Russie, l’Italie (participation supplémentaire par rapport à celle opérée via l’ESA) et le Brésil.

Le module Soyouz, lancé depuis Baïkonour jeudi 17 novembre 2016, avec à son bord l’astronaute français de l’ESA, Thomas Pesquet, s’est amarré à la station spatiale internationale, samedi 19 novembre 2016.

Après  avoir effectué   34 orbites autour de la Terre,  le module Soyouz s’est amarré à la station spatiale internationale(ISS). L’astronaute français de l’ESA, Thomas Pesquet, le commandant russe Oleg Novitsky (Roscosmos) et l’astronaute américaine Peggy Whitson (NASA) ont mené les opérations d’usage pour entrer en toute sécurité dans la station. Ils sont désormais à son bord pour une mission de six mois, la mission Proxima.

Thomas Pesquet, âgé de 38 ans, est le dixième astronaute de nationalité française à voyager dans l’espace, le quatrième à séjourner à bord de la station et le premier à y rester six mois. Sa mission a été baptisée Proxima, en hommage à l’étoile la plus proche de notre Soleil : l’étoile Proxima du Centaure. Ce qui perpétue la tradition française : donner le nom d’une étoile ou d’une constellation aux missions des astronautes. Thomas est responsable de plus de 50 expériences scientifiques mises au point par l’ESA et par le CNES et il participera à de nombreux travaux de recherche menés pour le compte des autres partenaires du programme.

Le CNES est largement impliqué dans cette mission, notamment au travers du CADMOS (Centre d’Aide au Développement des activités en Micropesanteur et des Opérations Spatiales), installé à Toulouse. Cette structure va piloter 21 des 55 expériences que va mener Thomas pour l’ESA. Sept d’entre elles ont été mises au point et directement préparées par le CADMOS : AQUAPAD, MATISS, EVERYWEAR, PERSPECTIVES, ECHO, FLUIDICS, EXO-ISS (expériences éducatives).

À l’issue du succès de l’amarrage et de l’entrée de l’équipage dans la station, Jean-Yves Le Gall, Président du CNES, a déclaré : « Avec cette nouvelle étape cruciale de la mission Proxima, notre semaine en or se poursuit ! Je félicite tous les partenaires internationaux qui ont contribué à ce nouveau succès. Désormais, Thomas est à bord de la station pour commencer, avec les équipes du CNES au CADMOS, la conduite des expériences scientifiques, techniques et éducatives de sa mission. »